La Zundapp se refait une beauté en urgence

Vivre la moto
// 26/09/2017
moteur zundapp

A 7h du mat’lundi, j’étais déjà dans le RER. Une grosse journée m’attendait dans l’atelier de Pascal Raspolini (Raspo Concept). Mais entre nous, aller bosser sur la Zundapp, démonter, changer, graisser, c’est du pur bonheur pour un passionné de mécanique comme moi.

On a d’abord un peu fait le brief de la journée devant un café fumant, puis on s’est lancés. Pascal a attaqué d’entrée la fourche (il a démonté les tubes, huilé etc…) pendant que je m’occupais du changement des amortisseurs arrière, un truc pas trop compliqué.

Pascal remonte la fourche

montage fourches moto Zundapp

amortisseurs arrière nouveau Zundapp

En revanche, remonter la fourche avant a mis nos nerfs à l’épreuve. C’est un montage à l’ancienne, comprenez qu’il faut tout démonter (guidon, tête de fourche…) pour insérer les nouveaux tubes. On a bien laissé une heure et demi sur le carreau dans l’histoire.

J’AURAIS FAIT 100 BORNES SUR LE MOTOTOUR AVANT DE TOMBER EN PANNE…

Pendant que Pascal transpirait pour remonter les tubes, j’ai changé les plaquettes sur les étriers. Ensuite, on s’est occupés du road-book. Raspo a créé une patte de fixation pour monter un joli support en alu que j’avais trouvé chez un fournisseur.

 

les étriers de frein

Hélas, le road-book avait une tendance à tourner, Pascal a donc réalisé des pattes de fixation supplémentaires (4 au total, il ne bougera plus!). En parallèle, j’avais amené des fixations Ram Mount qui m’ont permis de fixer mes feux additionnels sur les supports de clignotant. Ils sont à la bonne hauteur.

supports roadbook

installation support roadbook

poste pilotage, redresser le roadbook

Le striker? Je l’ai placé au niveau du road-book grâce à deux pattes en aluminium. Impeccable. En fin de journée, on a également eu le temps d’installer le câble qui part du striker et qui va jusqu’à la roue, il permet de mesurer le tour de roue et calculer la distance parcourue. Là encore, une patte de fixation a résolu le problème du capteur et l’ingénieux Pascal a percé le disque pour poser l’aimant qui passe en face.

La partie cycle est bien avancée désormais. Il reste l’électricité…la moto n’est pas encore totalement en 12 volts, des anomalies nous compliquent la tâche. Le moteur? Il est pour l’heure toujours chez Yohann (YBM Service), démonté. Les rivets de rotor touchent le stator avec un effet masse qui perturbe le courant.

cylindre amorces serrage

rotor stator défaillant

La personne qui m’a vendu la moto avait certes refait le moteur mais, hélas, dans sa périlleuse tentative, il a commis de lourdes erreurs: le piston comportait déjà des amorces de serrage…pour faire simple: j’aurais fait 100 bornes sur le Mototour avant de tomber en panne.

L’embrayage, lui aussi, porte des signes d’une vieillesse prématurée. J’ai dû commander en urgence des pièces aux Pays-Bas pour remettre le moteur en état. La question étant de savoir si la livraison se fera en temps et en heure. Yohann a besoin des pièces au plus tard jeudi. L’idée est quand même de pouvoir rouler avec la moto la semaine prochaine, la dernière avant le départ. C’est hyper tendu les amis!

JE SERAI AU DEPART, MAIS SI J’AVAIS SU…

Quand j’ai acheté cette Zundapp d’occasion, on m’a vendu du rêve. La moto était en réalité à refaire et je ne sais pas si, en connaissance de cause, je me serais lancé dans le projet. Mais on ne fera pas marche arrière maintenant.

Ah, j’oubliais, je n’ai pas encore d’immatriculation, la carte grise est toujours en cours auprès de la préfecture en raison d’un problème de Kbis, il faut le bleu et pas l’autre. J’ai dû passer par un courtier. Administration, quand tu nous tiens.

Je suis rentré vers 20 heures à la maison, totalement flingué. Il faut dire que j’ai couru 20 bornes dimanche et 17 samedi parce que je prépare la Sainte Lyon en parallèle. Je joue sur tous les tableaux en ce moment, mais la semaine prochaine il me faudra davantage rouler que courir.

Au bout du tunnel mécanique, je vois déjà les paddocks du Mototour à Limoges. La Zundapp numéro 55 sera là, croyez-moi !

Lire les épisodes précédents de l’aventure #ZundappMototour? 1. Et si on faisait le Mototour en 50cm3? 2. La Zundapp à poil dans l’atelier de Raspo

PS: N’hésitez pas à partager avec vos potes qui pourraient être intéressés par le projet. Cela compte pour nous 😉

Catégories
Vivre la moto

Un commentaire sur “La Zundapp se refait une beauté en urgence

  1. jac2wheels dit :

    Salut Michel,
    je viens de découvrir tes bigs soucis, bravo pour avoir choisi de participer en 50 super projet
    j’espère que tout sera prêt
    bonne route