LE RALLYE DU DOURDOU A L’AVEUGLE

Vivre la moto
// 20/07/2017
ouverture rallye du Dourdou

Par Michel Das Neves, boss Ixtem Moto

Michel Miniature copie

Le Dourdou était coché sur mon agenda depuis longtemps, mais comme le disait John Lennon, « la vie c’est ce qui t’arrive pendant que tu es occupé à faire d’autres plans ».

Entre ma décision de faire le rallye et aujourd’hui, il y a eu cet accident de la circulation lors de mon déplacement sur le TT.

Il m’a fallu plusieurs semaines pour me reprendre complètement de douleurs persistantes et j’ai récupéré ma moto au garage samedi dernier seulement…

J’avais demandé à la concession KTM Moto Passion de m’installer des feux à LED mais le branchement n’avait pas été fait. Au fil de la conversation, je m’aperçois que d’autres pièces n’ont pas été changées. Pour faire court, du travail pas sérieux. J’ai perdu 2 heures à la concession et j’ai aussi un peu perdu mon calme pour tout vous dire.

KTM Dourdou

De retour à la maison, j’ai tenté de faire le branchement moi-même en tirant un fil depuis la batterie. J’ai aussi installé mon roadbook et – la loi des séries – un problème électrique l’empêchait de défiler. Dimanche soir, j’avais un peu le moral dans les chaussettes.

Lundi, je m’y remets. Je finis par comprendre que, dès que je branchais mes feux additionnels, les feux s’allumaient sans avoir à tourner la clé de contact. La moto ne fonctionnait pas; plutôt embêtant.

roadbook

Mardi, j’ai compris que j’avais fait une ânerie sur mon branchement, j’ai recommencé à souder, et c’est avec une joie de gamin que j’ai vu s’éclairer mes LED dans l’obscurité. Parfait ! Enfin…presque. Le roadbook, lui, continuait de ne pas tourner. J’ai eu sa peau le mercredi mais son éclairage ne fonctionnait plus. J’ai donc installé un éclairage de plaque pour pouvoir l’utiliser.

led

Derniers paramètrages mercredi (le stricker)… Tout s’est fait à l’arrache, au dernier moment, la goutte d’eau qui fait déborder un grand vase de fatigue accumulée depuis des semaines. Je n’ai même pas trouvé la force de courir en me levant. Je me sentais complètement naze ce matin. J’ai été prendre un café avec un pote pour me changer les idées. Besoin de respirer, de m’éloigner quelques instants du stress quotidien.

Au début, j’avais prévu de faire le déplacement en famille avec mon épouse, mais la charge de travail chez Ixtem Moto est telle, qu’Isabelle est restée au bureau.

Remise en question totale: j’y vais ou je n’y vais pas? Les risques de chute sont élevées quand le sommeil  manque trop. J’ai déjà 700 bornes à faire pour me rendre au départ dans l’Aveyron. Le corps te rappelle rapidement à l’ordre quand tu joues avec tes limites physiques.

affaires Dourdou

Toutefois, cet après-midi, j’ai retrouvé un peu d’énergie, j’ai préparé mes affaires, ma moto, l’excitation du départ me gagne au fil des minutes. Jeudi, je pars.

matin départ Dourdou

Ce sera un Dourdou à l’aveugle: j’ignore ma condition physique, je ne me suis pas entraîné, je ne connais pratiquement pas ma moto et pas davantage le parcours. Bref, en mode touriste.

Catégories
Vivre la moto

2 commentaires sur “LE RALLYE DU DOURDOU A L’AVEUGLE

  1. Fab dit :

    Décidément les concessions, c’est vraiment plus ce que c’était …

    Bon autrement, vas y mou Michel, pas la peine de se ruiner la santé et de prendre des risques pour rien non plus 😉

  2. Ar2roues dit :

    En avant calme et droit hein Michel… juste te faire plaisir…. nous faire plaisir….. chouette de te lire 😉😁