FRONTAL EN DIRECTION DE LIVERPOOL (#TT JOUR 1)

Vivre la moto
// 04/06/2017
ouverture

L’ïle de Man est proche et lointaine à la fois. Nous sommes partis de Paris à 6h30 en direction de Calais.

départ

Ciel bleu, route dégagée, tout était parfait. Le ferry nous attendait, imposant et blanc comme neige.

ferry 1

Les premiers kilomètres en terre britannique ont permis de se familiariser avec la conduite à gauche. On a trouvé un pub sympa pour déjeuner. Hamburger et bière. Mais Liverpool était encore distante; on est repartis aussitôt.

hamburger

On a quitté l’autoroute pour aller faire le plein. Liverpool n’était plus qu’à 150 bornes, alors on a décidé de continuer sur les routes bucoliques de campagne. Je me suis trompé à un croisement, j’ai fait demain tour, et pendant la manoeuvre j’ai jeté un coup d’oeil au GPS pour m’assurer que la direction était la bonne. Je me suis retrouvé face à une voiture: choc frontal !

La petite dame qui conduisait à essayer de me prévenir mais j’avais la tête baissée pour contrôler le GPS, la route était en montée. Elle a freiné, c’est moi qui l’ai percutée. La voiture était bien enfoncée et la moto abîmée (carrosserie, phare), les policiers sont venus, l’ambulance aussi. Heureusement ma vitesse était faible, autour de 30-40 km/h. Je n’ai rien.

On a passé 2 heures à essayer de trouver une solution pour réparer le phare. En fin de compte, j’ai opté pour un système D façon « Mac Guyver » en récupérant des morceaux de ma bulle éclatée et j’ai refait un phare au scotch américain (indispensable compagnon de voyage!).

accident

On garde la pêche, l’important est de pouvoir continuer la route. Le soir on est arrivés sur Liverpool où j’avais réservé un hôtel à la hâte. On a tourné dans la ville pour le chercher, ça craint un peu comme endroit… Alors on a cogité pour savoir comment garer les motos, il était clair qu’on ne pouvait pas les laisser dehors. Les vols sont fréquents. Le gars de l’hôtel a été cool, il nous a conduits chez un de ses voisins où l’on a pu garer nos bécanes en toute sécurité.

3 heures de sommeil à peine, réveil à 3h du mat’ pour reprendre le ferry en direction de l’île de Man. Le check-in fermait à 4h ! Là tout est nickel, on est sur le bateau et le TT est en vue.

A demain.

Michel.

Catégories
Vivre la moto