Tout savoir sur le pot d’échappement moteur 2 temps

Tutoriels techniques
// 12/12/2016
pot-dechappement-moteur-2-temps

(Lecture 7 min) Après avoir vu dans les grandes lignes le fonctionnement des moteurs deux temps et quatre temps, nous allons à présent nous attacher à décrire le fonctionnement du pot d’échappement d’un moteur 2 temps. Back to the basics guys 😉

Par Tomy / Assistant Produit Ixtem Moto

Tommy Assistant Produit Ixtem Moto

Non, le pot d’échappement ne sert par seulement à extraire les gaz brulés et diminuer le bruit, il permet aussi d’améliorer les performances de votre moteur! Comment ? Ixtem s’est penché sur la question ☺

Nombreux d’entre vous ont découvert la passion du deux roues sur des mobylettes telles que les célèbres 103 sp ou 50 à boîte de la belle époque… Et combien d’entre vous ont commencé à bricoler sur ces moteurs pour gagner quelques chevaux !? Beaucoup ! Oui… Pas forcément homologué… Mais l’acquisition d’un pot d’échappement « racing » en aura fait vibrer plus d’un.

Nous allons donc expliquer très simplement son fonctionnement pour les petites ou grandes cylindrées. Comme déjà dit, le pot d’échappement sur un moteur 2 temps est extrêmement important pour le bon fonctionnement du moteur. Sa première utilité est d’expulser les gaz usés venant du cylindre (plus précisément de la lumière d’échappement). Il est composé de deux parties :

  • Le pot de détente
  • Le silencieux

J’ai roulé pendant 5 ans sur des 125 YZ et 125 KTM lorsque je participais aux épreuves Junior. Autant vous dire que j’ai testé plusieurs types de pot de marques différentes.

Pourquoi avoir changé le pot d’origine ? Plusieurs raisons :

Pour commencer, le pot d’origine sur ces motos est extrêmement épais avec une peinture conçue pour résister à l’abrasion. Ces deux facteurs permettent une bonne protection sur la longévité du pot mais ne permettent pas d’obtenir une bonne fréquence de résonance. En termes de performance, mettre une ligne d’échappement est primordiale surtout lorsque l’on prépare le cylindre du moteur pour améliorer la compression.

J’ai utilisé essentiellement deux pots différents :

L’un me donnait une puissance supérieure à bas régime (plus de couple) mais avec une allonge réduite, alors que l’autre me procurait  une puissance plus linéaire à bas régime avec une allonge bien plus importante.

Selon le type de terrain et de discipline, il était possible de modifier ces critères assez rapidement (entre un terrain typé supercross avec peu de relance ou au contraire très typé motocross avec de grandes montées).

Techniquement parlant, la différence entre ces deux types de pots était principalement au niveau des cônes divergents et convergents avec des angles différents mais aussi au niveau de la chambre avec une longueur plus ou moins importante (ex : longueur chambre supérieure = puissance inférieure mais plage d’utilisation augmentée, Longueur chambre inférieure = Puissance supérieure mais plage d’utilisation réduite)

L’inconvénient de ce type de pot est la rigidité. En effet, afin de bénéficier de la meilleure résonance possible, la matière utilisée est extrêmement fine. Autant vous dire qu’après une bonne chute ou une ornière trop profonde, le pot se plie très rapidement ! Dans la limite du raisonnable, ça se répare …

Schéma fonctionnement pot d'échappement moteur 2 temps (Source Wikipedia)

Schéma fonctionnement pot d’échappement moteur 2 temps (Source Wikipedia)

 

Pot de détente.

Le pot de détente, selon son volume et son architecture, permet de renvoyer les gaz frais dans le cylindre via la lumière d’échappement. Pour se faire, le pot de détente dispose principalement d’un cône divergent (angle fermé), d’une chambre et d’un cône convergent (angle ouvert).

Pour être plus explicite, en partant du cycle d’explosion du moteur 2 temps, lorsque les lumières d’admission et d’échappement sont ouvertes pour faire entrer les gaz frais et sortir les gaz usés, une partie des gaz frais se retrouvent directement expulsés via la lumière d’échappement (sans être utilisés lors de son passage dans la chambre de combustion). Ce phénomène diminue le remplissage de gaz frais dans le cylindre et par conséquent réduit la puissance du moteur (moins de gaz comprimés lors de l’explosion =  moins de puissance).

Lorsque les gaz sont expulsés (d’abords les usés, suivis des gaz frais), ils dégagent une onde résiduelle de la combustion (en provenance du cylindre). Le cône divergent permet grâce à son angle,  de faciliter la sortie des gaz  alors que le cône convergent permet la sortie des gaz usés et le rebond des gaz frais qui retourneront en sens inverse dans le cylindre. Tout est question de résonance!

L’angle du cône convergent permet selon son inclinaison de faciliter le rebond des gaz s’il est important ou au contraire faciliter la sortie des gaz s’il est faible. L’important étant de trouver le bon compromis pour que ce dernier remplisse les deux fonctions qui lui sont propres, c’est-à-dire : évacuer les gaz usés tout en renvoyant les gaz frais au moteur pour une meilleure explosion et performance.

Pour finir, nous retrouvons le silencieux, directement raccordé au pot de détente qui permet d’atténuer le bruit grâce à son tube intérieur perforé et enrobé de laine de roche. Encore une fois, différents silencieux sont disponibles.

Un silencieux court améliore la reprise et l’accélération à bas régime alors qu’un silencieux long favorisera le mi- régime et augmentera l’allonge de votre moto. Le diamètre du tube quant à lui permet de réduire ou d’augmenter la température du moteur (grand diamètre= – de pression donc température moins importante).

Pour les crossmen à la recherche de performance ! Avant d’aller préparer votre moteur ou changer votre pot d’échappement (tout en cassant la tirelire), allez plutôt l’investir dans une bonne prépa suspension !

PS: Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. Je serais ravi de répondre à vos remarques et commentaires. Si vous avez aimé, partagez l’article avec des amis qui pourraient être intéressés, ça compte pour IXTEM MOTO. Merci 😉

Catégories
Tutoriels techniques

Un commentaire sur “Tout savoir sur le pot d’échappement moteur 2 temps

  1. Fab dit :

    C’est ce qui fait qu’un échappement trop libre fait perdre du couple aux moteurs, et ceci est aussi valable pour les 4T, qui ont aussi besoin d’une certaine pression dans l’échappement pour fonctionner à leur meilleurs rendements.