La trousse à outils idéale pour votre 2 roues

Nos dernières publications
// 01/04/2014

Nous avons de plus en plus tendance à amener notre 2 roues chez le concessionnaire à la moindre petite intervention. Il est pourtant assez simple de faire certains entretiens courants tout seul. Cela vous permettra d’économiser quelques euros et d’avoir la satisfaction de l’avoir fait soi-même. Vous pourrez en discuter avec vos potes autour d’une bière et lire la fierté dans leurs yeux.

Les entretiens simples que l’on peut faire soi-même : changer ses plaquettes de frein, faire sa vidange, changer ses filtres à huile et à air, réaliser sa tension de chaîne, changer son liquide de refroidissement… Toutes ses opérations peuvent être réalisées à conditions d’avoir un minimum d’outillage.

Nous vous conseillons de réaliser vos entretiens simples uniquement quand votre machine n’est plus sous garantie pour éviter des litiges avec votre concessionnaire en cas de panne.

Des bons outils ne feront pas de vous un as de la mécanique mais des mauvais ne font jamais de la bonne mécanique. Évitez donc les outils premiers prix ou bradés à bas prix qui risquent de vous coûter beaucoup plus cher au final : écrou arrondi, pas de vis ou tête de vis abîmé…

La marque la plus connue en France est Facom mais vous avez d’autres marques de qualité qui proposent des outils à des prix plus accessibles comme Bost, Beta, Expert Stanley, Draper… La marque Bost a été absorbée par Expert Stanley il y a quelques années mais on en trouve encore en boutique. J’ai découvert grâce à un client et lecteur de ce blog que la marque de référence aux Etats-Unis est Snap On.

Les tailles que nous donnons dans ce petit article sont en mm (dimensions pour les motos japonaises et européennes). Pour les américaines ou autres motos anglo-saxonnes, il faut investir dans de l’outillage en pouce pour éviter de détériorer votre visserie.

Avant de commencer à bricoler, il est indispensable de mettre une paire de gants dédiés à la mécanique. Il est en effet assez facile de se blesser en essayant de dévisser un écrou récalcitrant par exemple. Il peut être aussi utile, selon les travaux, de mettre des lunettes de protections.

Alors quelle est cette trousse à outils idéale ?

1) Les clés mixtes :

Il convient d’avoir des clés plates avec les tailles standard suivantes 8,10,12,13,14,17,19,22 et 24.  Il est plus pratique de prendre des modèles dit « mixtes » c’est-à-dire à fourche d’un côté et à œil (polygonales) de l’autre. Les clés polygonales vous permettront de passer dans les espaces où l’amplitude est réduite.  Utilisez le côté à œil chaque fois que c’est possible, cela vous évitera d’abîmer vos écrous.

Jeu clé plate Mixtes Expert Stanley chez Ixtem Moto

2) Les clés à pipes :

On prendra les mêmes tailles que pour les clés plates. Préférez les clés à pipe à 6 pans à celles à 12 pans. Les 6 pans offrent un meilleur appui et vous éviteront d’arrondir les angles de vos écrous. J’ai une préférence pour les clés à pipe creuses qui permettent d’accéder à l’écrou même si la visse dépasse beaucoup. Vous pouvez bien entendu utiliser des clés à pipe 12 pans si elles sont de qualité.  Facom a développé une gamme de clés 12 pans avec des profils de douilles OGV pour ne pas appuyer sur les angles et abîmer les écrous.

Clé à Pipe creuse

3) Les clés à douille :

Ce n’est pas indispensable quand on a des clés à pipe mais on s’y habitue très vite surtout quand on a des longs filetages à défaire ou que l’espace est assez réduit. L’idéal est de faire le desserrage avec une clé à pipe et de continuer tranquillement avec une clé à douille. Partez sur un coffret de bonne qualité. C’est le type d’outil que l’on garde à vie de toute façon.

Les carrés les plus employés en mécanique moto sont le ½, le 3/8 et le ¼.  Mais c’est quoi un carré ? C’est une valeur en pouce utilisée pour répertorier les coffrets à douille qui correspond en réalité à la taille du tenon sur lequel s’encliquette les douilles. Avec une boite de 1/4 on réalise déjà pas mal d’interventions courantes sur une moto.  Idéalement, votre coffret doit contenir des douilles permettant de dévisser des écrous allant de 6 à 14 mm.  Sur les motos européennes, on a des écrous de 17 à 19 mm plus facile à déposer avec des outils de carrée 3/8 ou 1/2.

Ne prenez pas de coffrets avec un cliquet 3/4 ou 1 pouce destiné a de la mécanique camion ou agricole !

Coffret à douille

 

4) La clé dynamométrique :

Il est parfois nécessaire de mesurer la force de serrage à appliquer. La clé dynamométrique vous permet de faire ce réglage. Elle vous permet d’utiliser les douilles de votre de coffret. Une fois de plus, ne prenez pas du premier prix, ma dernière expérience de ce type est dans mon placard inutilisable.  Je l’avais pourtant acheté dans une boutique auto spécialisée.

Les couples de serrage s’expriment en Newton (Nm).  Ne prenez pas une clé avec un couple de serrage trop important. Cela ne sert à rien sur une moto. En général, on est sur des couples entre 10 et 200 Nm.

Clé Clé dynamometriquee Draper

5) Les clés Allen  (Elles sont aussi parfois appelées clés mâle 6 pans, clés BTR ou clés « HC » pour clé Hexagonale Creuse)

C’est un outil indispensable sur une moto japonaise. Les tailles les plus fréquentes sont 4,5,6,7 et 8. Sur ma MV Agusta, j’ai dû partir sur une dimension plus grosse, me semble-t-il, pour monter mes roulettes de protection mais c’est assez rare.  Les modèles en T offrent une bonne prise en main mais sont plus encombrants. Pour ma part, j’ai un jeu classique comme quand je faisais la mécanique de mon vélo. La taille la plus couramment utilisée est la 5 mm. Prenez-la en double, surtout si vous faites de la mécanique avec un copain. Cela lui évitera de vous regarder travailler en sirotant sa bière!

Par contre, sur les BMW,  les clés Allen sont totalement inutiles. Vous  ne ferez rien sans une clé Torx. Nous avons référencé une petite trousse à outil dédiée aux BMW avec justement des clés Torx.

Clé à allen Draper

 

6) Les tournevis :

Il vous font des cruciformes et des plats. Avec 3 tailles de chaque vous devez normalement réussir à dévisser toutes les visses sur votre pétoire. Un « Tom Pouce » peut-être pratique dans les espaces réduits où les manches des tournevis habituels ne passent pas. Pour les cruciformes choisissez une empreinte Phillips, c’est l’empreinte la plus courante sur les motos et cela vous évitera de réduire en bouillis la tête de vos visses. L’autre format de cruciforme est Pozidriv.

Jeu de 10 tournevis Expert stanley

7) Les pinces :

L’idéal est d’avoir les 3 pinces ci-dessous dans la trousse à outils. C’est le minimum vital 🙂

– Une pince coupante

– Une multiprise

– et une pince universelle

Pince multiprise Facom

On peut aussi avoir besoin des pinces suivantes : pince étau,  pince à circlips, pince à bec long, pince à bec plat, pince à freiner…

8) Clés spécifiques : bougies et filtres à huile

Dans les clés spécifiques qui dépendent de votre moto, il vous faudra une clé à bougie et une clé à filtre à huile. Pour les filtres à huile, il existe des modèles dits universels couvrant les tailles de filtres courantes. Pour la clé à bougie, il faut regarder la taille qui est montée sur votre véhicule pour déterminer le bon format.

Clé universelle filtre à huile

Clé à bougie

9) Les produits :

– Pour les vis récalcitrantes : un dégrippant du type WD40 est bien pratique et vous évitera de sortir les gros outils de torture.

– De la graisse blanche pour certaines pièces en mouvement soumises à l’humidité : roulements par exemple.

– Du frein filet pour éviter que les écrous se desserrent. Les propriétaires d’italienne se reconnaîtront 🙂 J’en fais partie…

– Du lubrifiant chaîne pour la graisser régulièrement. J’essaye de le faire tous les 500 km

– Un dégraissant, personnellement j’utilise du nettoyant freins et cela fonctionne nickel pour tout.

10) Pour aller plus loin :

Pour ma part, je trouve qu’une béquille arrière d’atelier est indispensable et facilite largement les interventions surtout si vous n’avez pas de béquille centrale. Vous pouvez la garder pour le prochain véhicule sauf si vous passez sur une moto avec un mono-bras.  Il faudra alors investir sur une béquille spécifique avec la broche qui va bien.

Béquille d'atelier MAD

 

Les béquilles arrière existent en version patin qui prend la moto sous le bras oscillant ou à fourchette qui implique de mettre des diabolos. Cela ne concerne pas les motos avec mono-bras. Vous pouvez compléter votre béquille arrière avec une béquille avant prenant soit sous la colonne de direction soit sous les tés de fourches.

http://www.bob-exhausts-racing.com/WebRoot/StoreES2/Shops/61805282/4D87/7F70/2142/7CA1/7903/C0A8/29B9/72A4/bikelift.jpg

J’ai aussi à portée de main un petit testeur électrique pour trouver les + après contact et un chargeur de batterie pour la maintenir en charge quand je roule peu en hiver.

Retrouvez tous les outils décris pour constituer votre trousse à outil idéale sur Ixtem-moto.com. N’hésitez pas à nous faire des commentaires si vous pensez que l’on a oublié des éléments indispensables.

PS: vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez-le avec vos potes motards, ça compte pour nous. Merci ! 🙂

3 commentaires sur “La trousse à outils idéale pour votre 2 roues

  1. José dit :

    Super tuto, merci pour cet éclairage qui va m’aider à mieux bricoler

  2. Eric dit :

    C’est vrai que pour une moto pas besoin d’avoir des millions d’outils! C’est pas comme pour les voitures…

  3. Pascal dit :

    Petit rectificatif au sujet des tournevis: la norme exacte pour les moto japonnaises n’est pas le Phillips ni le Pozidriv mais le JIS (Japan Industry Standard ) >C’est la seule norme qui permet de ne pas abîmer les vis des motos japonnaises. Ces tournevis sont difficiles à trouver en Europe, c’est pour ça qu’on a tous pris l’habitude des Phillips et Pozidriv. Par contre on peut les acheter par correspondance aux USA (sur le site Levelchromepar exemple).