Comment proteger sa moto contre le vol ?

Accessoires moto
// 25/01/2012

Le vol de motos et de scooters est une véritable plaie quelque soit la machine que vous possédez… et ne pensez pas que personne ne voudra voler votre 2 roues parce qu’il est ancien ou en mauvais état !

Quelques Chiffres :

L’observatoire national de la délinquance qui dépend du ministère de l’Intérieur, a fait une étude qui conclue que durant les 12 derniers mois environ 70 000 deux roues motorisées ont été dérobés, ce qui représente la moitié des vols d’automobiles ! Or il y a 10 fois moins de deux-roues motorisés que de voitures en France.

Le mode opératoire utilisé à 95% est l’enlèvement (le deux-roues est emporté dans un véhicule). Donc un des meilleurs moyen de se prémunir contre le vol est d’attacher votre 2 roues à un point fixe résistant. Pour vous en convaincre, voici une vidéo qui vous aidera à comprendre l’intérêt de cette technique.

Vol de moto filmé par vidéo surveillance

Cliquez sur « Read More » (ci-dessous) pour lire la suite…

Assurances et certifications

Tout d’abord n’oubliez pas que les assurances imposent toujours des systèmes de protections spécifiques si vous choisissez de souscrire une garantie vol, donc avant d’acheter un produit demandez à votre assureur ce qu’il vous faut ! Très souvent il vous demandera un antivol en U certifié SRA et un gravage des pièces maîtresses (moteur, pot, fourche…). Pour certaines motos (sportives… speed triple, T-Max) on peut vous imposer une alarme électronique également SRA.

Il existe 2 principales certifications en France :

– La certification SRA est un acronyme qui veut dire Sécurité Réparation Automobile. L’organisme est chargé par les assureurs de créer des règles auxquels les antivols doivent correspondre. Ces derniers sont testés et peuvent recevoir le label « Classe SRA » s’ils sont gage d’une haute résistance au vol.

– L’autre certification NF/FFMC est la norme de l’AFNOR (non gérée par les assurances). Sa principale différence avec la norme SRA c’est qu’ils contrôlent régulièrement l’usine de fabrication des antivols pour s’assurer que le matériel fabriqué correspond toujours en tout point à celui qui a été testé au préalable.

De manière générale je vous déconseille d’investir dans un antivol qui ne porte pas 1 de ces labels. En effet si ce n’est pas le cas, cela veut dire que votre antivol peut être d’une résistance très limitée face à un voleur expérimenté.

Comment choisir ?

– Je vais insister, mais c’est pour votre bien : renseignez-vous auprès de votre assureur ou lisez scrupuleusement votre contrat avant d’acheter un antivol ! Très souvent il n’acceptera pas un bloc-disque, même s’il est homologué.

– Choisissez votre antivol en fonction de votre budget. Un Antivol mécanique en U certifié SRA commencera à 80€. On pourra monter à plus de 300€ pour un système antivol électronique performant.

– Posez-vous la question : « Comment vais-je transporter le transporter ? » S’il y a un espace prévu sous la selle de votre moto, contrôlez que votre antivol soit aux bonnes dimensions pour y entrer. Sinon étudiez la possibilité d’embarquer votre antivol grâce à un système de transport qui viendra lui-même se fixer sur la moto.

Photo Moto Revue

Quelques bons reflexes à ne pas négliger

– Ne jamais porter un antivol dans 1 sac à dos (des systèmes de transport existent). De manière générale il faut éviter d’embarquer votre antivol dans un sac à dos, car il peut vous causer des dommages corporels irréversibles en cas de chute.

– Attacher votre deux-roues à un point fixe. Rappel : le meilleur moyen de dissuader un voleur est d ‘attacher la moto à un point fixe (avec une chaîne ou un U). Car si ce n’est pas le cas, un groupe de voleur organisé soulèvera tout simplement votre moto pour la charger dans un fourgon en quelques secondes (voir vidéo ci-dessus).

– Penser à enlever votre antivol avant de quitter un stationnement. Cela peut paraître bête, mais ça arrive au moins une fois à tout le monde (moi par exemple). Si on oublie d’enlever le U ou le bloc disque, il y a un risque de chute au moment de partir (blessures) et vous pouvez endommager facilement votre moto (garde boue avant, disques de frein). Si vous avez peur de l’oublier, utilisez un cordon fluo ou prenez un antivol avec alarme.

– Evitez de laisser votre moto dans endroit sans circulation. Contrairement à ce que l’on peut imaginer, il ne faut pas « cacher sa machine ». En effet, afin de limiter les risques de vol, évitez de garer votre moto à l’abri des regards dans une ruelle où il y a peu de circulation. Cela évitera de tenter les voleurs qui pourront opérer plus tranquillement.

– Dans votre garage, sécurisez aussi votre deux-roues ! Il y a de nombreux vols qui se passent dans votre propre domicile ou dans les parkings sous-terrain : donc attachez votre bécane aussi à la maison !

Ces quelques explications seront un rappel intéressant pour de nombreux motards. Je vous présenterai dans un futur article, les avantages/défauts des différents systèmes antivols (encombrement, résistance, prix…). D’ici là vous pouvez toujours garer votre bécane dans votre chambre à coucher, pour avoir toujours un œil dessus 😉

@+

Nico.

Catégories
Accessoires moto