Comment affronter l hiver en moto ? partie 1/2

Equipements motard
// 13/01/2012

Partie 1/2 : les vestes, pantalons et gants.

Rouler en hiver à moto ou en scooter n’est pas chose facile. En effet il faut être beaucoup plus vigilant à son pilotage à cause des conditions d’adhérence précaires, mais aussi à cause des membres qui peuvent s’engourdir (bras, jambes, mains). De plus le froid est décuplé en fonction de la vitesse où l’on roule. Par exemple à température ambiante de 5°C, si on « navigue » à 100km/h la température ressentie sera équivalente à -4°C. Néanmoins le froid est assez facile à gérer grâce aux nombreux équipements spécialisés qui existent aujourd’hui : Grille-pains, micro-ondes, poêles à mazout…etc. Mais comment emporter ce matériel sur votre moto ? Il n’y a pas vraiment de solutions… Faisons plutôt un petit résumé de l’équipement moto conçu pour combattre l’hiver glacial.

Cliquez sur « Read More » (ci-dessous) pour lire la suite…

Bien équipé, on augmente le confort (chaleur) et on diminue le risque d’accident à cause des membres engourdis. De nombreux produits existent, pour le pilote ou la moto. Néanmoins les règles de base sont de multiplier le nombre de couche et d’avoir des vêtements suffisamment amples pour éviter d’être trop comprimé (gêne les mouvements).

Vestes et pantalons

Pour ceux qui roulent toute l’année, le textile offre une bien meilleure protection que le cuir contre le froid et la pluie. Un vêtement textile sera :

– Étanche grâce à des inserts techniques (Le top étant le Gore-Tex, mais d’autres inserts offrent un bon rapport qualité/prix tout en restant efficace),

– Coup vent (avec des membranes du type Windstopper)

– Chaud avec des doublures thermiques  (Cela va de la simple doublure en polyester jusqu’au Primaloft en passant par du Thinsulate ou du Polartec).

Il faudra prendre soin d’acheter des produits adaptés à votre utilisation. En effet si vous roulez l’hiver exclusivement en ville et/ou sur des petits trajets, nul besoin d’investir dans de l’équipement haut de gamme. Par contre il faudra tout de même investir dans des vêtements étanches pour vous protéger de l’humidité et du vent (ex : veste de pluie).

Si vous comptez faire de la route il faudra choisir des produits plus technique et plutôt une veste qu’un blouson. En effet la veste protège mieux le bassin et limite mieux les infiltrations d’air, sources de froid.

De plus, ne sous-estimez pas l’intérêt d’un bon pantalon. En effet en roulant au long cours, vos jambes vont se refroidir lentement jusqu’à devenir engourdies. Et vous risquez de moins bien maitriser votre moto, en particulier à basse vitesse. Originaire des Hautes-Alpes, j’ai déjà beaucoup roulé par des températures négatives. Je me souviens d’une fois où un ami a chuté à l’arrêt, car ses jambes étaient tellement engourdies quelles ne pouvaient plus tenir la moto ! Donc soyez prudent.

Veste Ixon Montana

Les Gants

Les gants d’hiver sont essentiels. Comme pour les jambes, si vos mains sont engourdies, vous allez mal sentir vos commandes et vous risquez de mal maîtriser votre deux-roues. Vous devez en plus choisir votre gant avec précaution. Trop serré il ne vous tiendra pas chaud, trop grand vous risquez de mal « sentir » vos commandes.

Mac Adam Baikal

Pour la petite histoire : Un gant moto d’hiver se compose tout d’abord d’un revêtement extérieur technique, généralement en textile synthétique même s’ils existent aussi en cuir. Il y a ensuite une doublure qui peut être dans divers matériaux : polyester, tissu polaire ou autres solutions techniques comme le Primaloft ou le Thinsulate. Attention : cette doublure chaude ne doit pas gêner vos mouvements et la « touché » des commandes. Enfin, prend place une membrane qui a plusieurs rôles : maintenir la chaleur, assurer l’étanchéité et évacuer la transpiration.

Quel gant moto pour quelle utilisation ?
Si vous ne roulez qu’en ville, le froid ressenti ne sera pas le même que si vous devez rouler plusieurs heures sur autoroute. Il vous faut donc choisir vos gants moto en fonction de votre usage. Privilégiez la souplesse et le ressenti des commandes si vous êtes essentiellement urbain, la chaleur si vous faites partie des roule-toujours et la rapidité de séchage si vous vivez dans une région très humide.

Retrouvez la 2ème partie (les cagoules/tours de cou, sous-vêtements et bottes) la semaine prochaine. D’ici là n’oubliez pas :  » Le froid est un des pires ennemis du motard… Donc protégez-vous!  »

@+

Nico.


Catégories
Equipements motard

Un commentaire sur “Comment affronter l hiver en moto ? partie 1/2

  1. CritoF dit :

    Bien plus que le froid (qui lui, sur vos bons conseils, et avec un bon équipement adéquat, peut être « apprivoisé » et « supporté »), l’ennemi du motard est surtout la neige !!!

    Aussi, il faut toujours se renseigner sur la météo avant de prendre la route (temperature et temps météo).

    Plusieurs possibilités :

    – la météo à la télé et à la radio : souvent peu fiable à 100%, elles sont aussi rarement locale (sauf chaine spécialisé « la chaine météo » ou radio locale « radio france idf » ), par contre parfois cela l’avantage de voir des images des routes avant de partir

    – la météo sur le net : là plusieurs types, il y a les sites generalistes de météo qui d’un site à un autre ne donnent pas tout à fait les mêmes résultats, mais qui permettent à peu près tous de zoomer sur une zone un peu plus précise… et d’autres site du type radar de pluie/neige, … (pour les adresses de sites météo : Google est votre ami 😉 ).

    – la météo sur votre téléphone portable : pourquoi pas, certaines applications peuvent être très utile, android et iphone, des masses d’applications dites météo peuvent êtres très utiles (exemple : rainydays sous android 🙂 ).

    – la météo à la « attends que j’regarde par la fenetre » : generalement peu efficace, ne permet juste de voir si il pleut ou si il neige, mais ne donne aucun point de temperature (sauf si tu habites près d’une pharmacie et que tu as vu sur l’affichage de la temperature :D).